Un espoir pour les fabricants et les lanceurs de satellites

1 mn

Pour ses projets télévisuels, Sumitomo devait initialement louer des canaux sur le satellite PanAmsat 2. Mais les ambitions des groupes asiatiques dans les télécommunications et la télévision nourrissent les espoirs des fabricants et des lanceurs de satellites. Chez ces derniers, Arianespace a déjà emporté au Japon, de 1989 à 1996, les lancements des satellites JCSat 1, SuperBird A, SuperBird B et BS2X (tout deux détruits lors de l'échec du vol 36 début 1990), SuperBird 31, SuperBird A1, BS3N, N Star A et N Star B et, encore en commande, BSat 1A et 1B, avec trois principaux clients : la chaîne de télévision NHK, la JFB et JCSat. Principal rival pour le marché nippon, l'américain Atlas de Lockheed-Martin qui a gagné JCSat4 ainsi que SuperBird C. Côté constructeur de satellites, les américains dominent, Hughes General Motors en tête, et dans une moindre mesure Lockheed et Space Systems Loral, alliés notamment à l'Aerospatiale. O. P.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.