Le consortium Europe Online cherche repreneur

1 mn

Le consortium européen de services en ligne Europe Online (information et commerce électroniques) a confirmé hier le retrait de son principal actionnaire, le groupe d'édition allemand Burda, qui détenait 50 % de son capital. Cette nouvelle défection intervient après celles du groupe français Matra-Hachette et de l'éditeur britannique Pearson à la fin 1995. Elle pourrait donner un coup d'arrêt définitif à une entreprise déjà fortement concurrencée par le service en ligne lancé par l'alliance Bertelsmann-AOL. Europe Online a en effet enregistré en 1995 une perte de 592 millions de francs luxembourgeois (plus de 100 millions de francs). Or ses principaux actionnaires - Burda, la Banque et Caisse d'Epargne de l'Etat grand-ducal et la Société nationale luxembourgeoise de crédit à l'industrie - ont récemment refusé d'injecter de nouveaux capitaux. Devant cette situation, le tribunal de commerce de Luxembourg pourrait prononcer aujourd'hui la mise en gestion contrôlée de la société. De son côté, le président d'Europe Online, Christian Schwartz-Schilling, a indiqué hier que des pourparlers étaient en cours avec des repreneurs potentiels.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.