Air France-Air Inter : fusion et grèves à l'ordre du jour

3 mn

AVEC UNE GRÈVE et un comité d'entreprise qui promet d'être houleux, ce jeudi est une journée à haut risque pour Air France Europe, l'ex-Air Inter, et pourrait déboucher sur un accès de virulence syndicale. La plupart des avions d'Air France Europe - dont la marque est Air Inter Europe - sont de nouveau cloués au sol, alors que Christian Blanc, président du groupe Air France, doit préciser ses choix sur l'avenir de la compagnie intérieure, probablement la fusion avec Air France. A la différence toutefois de la grève de vendredi dernier, la compagnie intérieure assure aujourd'hui un service minimum, maintenant ses vols sur la Corse et quelques lignes secondaires (Brest, Biarritz, Mulhouse, Pau, Avignon, Béziers, Limoges, Quimper), laissant les dessertes les plus importantes comme Marseille ou Nice aux concurrents, l'alliance AOM-Air Liberté en tête. Pendant ce temps, la direction de la compagnie tient ce matin à l'hôtel Méridien-Montparnasse un double comité d'entreprise, Air France Europe d'abord, suivi d'Air France. Hier soir, le sentiment des syndicats de l'ex-Air Inter était à l'amertume et à la division. Inévitable fusion A leur avis, Christian Blanc devrait en effet annoncer une fusion pure et simple de l'ex-Air Inter dans le groupe Air France. Interrogé hier soir sur TF1, le Premier ministre Alain Juppé a exprimé son opinion sans détours. Il s'est dit « favorable » à la fusion entre Air France et Air France Europe, l'ex Air Inter, laissant entendre à peine à demi-mots que c'est bien la solution qui allait être proposé aujourd'hui par le PDG du groupe Air France Christian Blanc lors des comités d'entreprise des deux compagnies. Fort de ce soutien des pouvoirs publics, le patron d'Air France pourrait avoir quelques semaines, deux mois selon certains, pour présenter un plan pour une fusion qui pourrait intervenir en 1997. Cette solution est déjà entérinée par le syndicat de pilotes SNPL (majoritaire chez Air France mais pas chez Air France Europe), comme l'a d'ailleurs souligné Alain Juppé, et par le SNPNC, Syndicat national du personnel navigant commercial (hôtesses et stewards). Même pour d'autres syndicats, d'autres solutions que la fusion paraissent désormais irréalistes. La perspective d'un rapprochement entre l'ex-Air Inter et les activités européennes d'Air France, voulue par la direction face à l'impossibilité de réaliser les économies demandées aux pilotes, serait maintenant bouclée. Air Inter Europe n'aurait donc plus l'espoir de sauver son identité dans la constitution d'une compagnie européenne qui resterait autonome au sein du groupe. Quant à l'idée d'un rachat partiel de l'ex-Air Inter par ses salariés dans le cadre d'une privatisation, elle n'a véritablement retenu pour l'instant que l'attention de quelques pilotes, qui ont même tenté d'être reçus par le ministre des Finances, Jean Arthuis.La façade unitaire de l'intersyndicale d'Air France Europe est en train de voler en éclats. Parmi les personnels au sol, le SNPIT (25 % aux dernières élections) a appelé à la grève et déclaré qu'il ne se rendrait pas au comité d'entreprise, sous prétexte que ce CE aurait dû se tenir au siège de la compagnie, à Orly, et non à Paris. La plupart des autres syndicats de personnels au sol (CGT, CGC, CFDT notamment) doivent en revanche se rendre ce matin à l'hôtel Méridien. Division aussi chez les personnels navigants, en particulier les pilotes. Le SNPL s'est clairement désolidarisé du mouvement de grève. Il assurera le service minimum prévu par la compagnie et participera au CE. A l'inverse, l'USPNT et le SNPIT (respectivement 34 % et 20 % aux dernières élections) appellent à la grève et ne se rendront pas non plus au comité d'entreprise. Dans ce contexte, un mouvement social dur n'est pas à écarter. « Ce n'est pas avec deux petites journées de grève qu'on fera faire machine arrière à la direction », déclare un porte-parole du SNPIT, en évoquant les grandes grèves de la SNCF, à la fin 1995, qui avaient fait reculer direction et gouvernement. E. RT.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.