Du nouveau à l'Est pour Saint-Gobain

 |   |  294  mots
La bataille du verre s'étend à l'Est. Saint-Gobain en a amorcé une nouvelle étape en annonçant l'acquisition de trois usines, deux en Russie et une en Ukraine, pour un montant non dévoilé. Le verrier français suit ainsi les traces de son concurrent belge Glaverbel, qui a inauguré le 16 septembre sa nouvelle usine de verre près de Moscou, d'une capacité de 180.000 tonnes par an pour un investissement de 160 millions d'euros. Un autre rival sérieux, le britannique Pilkington, construit également une usine à quelques kilomètres de la capitale russe.Segment haut de gamme. Alléché par un marché en forte croissance en Russie (7 % par an et 17 % pour le segment), Saint-Gobain y vise le segment haut de gamme qui affiche une hausse annuelle) de 17 %. Les deux usines dont il vient de prendre le contrôle figurent parmi les plus importantes du pays et sont toutes deux spécialisées dans le verre d'emballage. Sitall, au sud de Moscou (un chiffre d'affaires de près de 20 millions d'euros en 2004), va permettre à Saint-Gobain de devenir le premier producteur de flaconnages pour la parfumerie dans le pays. Le groupe français compte lui adjoindre un quatrième four, précisément destiné aux emballages pour la parfumerie et les cosmétiques. L'autre usine russe, Kavminsteklo (un chiffre d'affaires de 26 millions d'euros en 2004), est située à Mineralnye Vody en plein Caucase, une région troublée qui reçoit rarement des investissements occidentaux.À ces deux unités s'ajoute l'acquisition effectuée en Ukraine, où Saint-Gobain a pris le contrôle de la société Consumers Sklo Zorya, qui inclut une usine spécialisée dans la production de verre haut de gamme. Sklo Zorya a réalisé un chiffre d'affaires de 23 millions d'euros en 2004.E. G.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :