EADS prévoit une hausse des activités défense en France

 |   |  394  mots
cite>EADS doit réaliser cette année une progression de son chiffre d'affaires dans le domaine de la défense en France, selon les prévisions du groupe européen obtenues par La Tribune. Il doit ainsi enregistrer un chiffre d'affaires de l'ordre de 2,06 milliards d'euros (contre 1,47 milliard en 2005) et engranger des prises de commandes d'un montant de 2,1 milliards (1,036 milliard en 2005) de la part du ministère de la Défense. Dans ce contexte, toutes les activités du groupe devraient progresser dans l'Hexagone. À la seule exception toutefois de la filiale spécialisée dans la maintenance des appareils militaires, Sogerma (13 millions de chiffre d'affaires en 2006, contre 14 millions en 2005), qui traverse une très grave crise industrielle. C'est le missilier MBDA, détenu à 37,5 % par EADS, qui va réaliser le plus gros de l'activité avec un chiffre d'affaires de 640 millions (contre 542 en 2005) et engranger des prises de commandes à hauteur de 470 millions (403 millions en 2005).EADS Space Transportation qui fabrique les missiles nucléaires balistiques, doit pour sa part réaliser une activité de 599 millions en 2006 (409 millions en 2005) et des commandes de 750 millions (185 millions en 2005).Commandes en progression. La filiale hélicoptères, Eurocopter, arrive à la troisième place avec 482 millions de chiffre d'affaires (250 millions en 2005). Ses commandes sont également en progression à hauteur de 527 millions cette année (120 millions en 2005). Puis viennent la division Defence & Security Systems avec un chiffre d'affaires de 218 millions (181 millions en 2005) et des commandes de 230 millions (156 millions en 2005) et enfin la filiale satellitaire Astrium avec 125 millions d'activité (79 millions en 2005) et des prises d'ordre de 134 millions (156 millions).Au total, EADS va réaliser en 2006 un chiffre d'affaires en France dans le domaine de la défense de 2,5 milliards (2,3 milliards en 2005, soit près de 30 % de l'activité défense d'EADS). Enfin, les commandes sont aussi en hausse, passant de 1,58 milliard en 2005 à 2,2 milliards en 2006.En compétition au QatarLe Qatar vient de lancer un appel d'offres portant sur un système de surveillance de ses frontières. La compétition regroupe les principaux acteurs internationaux de ce domaine, notamment EADS, Thales, l'américain Raytheon ainsi que l'italien Finmeccanica. Le montant de ce contrat est estimé à près de 600 millions d'euros. Une première sélection (short list) est attendue à la fin de ce mois. Les équipes projet des groupes en compétition étaient au Qatar fin juin pour un état des lieux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :