Les travaux publics en manque de bitume

Les industriels de la route s'en seraient bien passés. D'après nos informations, la raffinerie de Shell à Petit-Couronne (Seine-Maritime) n'est plus opérationnelle à la suite d'un incendie intervenu le 19 juin dans l'unité de distillation de brut. Cette unité doit redémarrer incessamment mais le site ne devrait pas être opérationnel avant fin juillet ou début août. Or Petit-Couronne est la plus importante raffinerie de bitume de France avec une production de l'ordre de 800.000 tonnes par an sur un marché français de 3,3 millions de tonnes.Du coup, la situation est tendue en termes d'approvisionnement de bitume. D'autres raffineries comme celle de Total à Gonfreville (Seine-Maritime) et d'Esso à Port-Jérôme (Haute-Normandie) fonctionnent bien mais sont d'après Colas déjà à saturation. Une unité de la raffinerie de Total de Grandpuits (Seine-et-Marne) est pour sa part actuellement en maintenance. Quant aux raffineries de Belgique, des Pays-Bas, de Suisse ou du sud de la France, elles peuvent compenser pour partie mais ont elles-mêmes leurs livraisons à faire."Vrai blocage." " Alors que l'été est traditionnellement une période de pointe pour les chantiers routiers, nous connaissons aujourd'hui un vrai blocage qui nous oblige à négocier des reports de chantier, témoigne Thierry Genestar, le directeur général de Colas. D'une manière générale, la fréquence des incidents a crû ces dernières années dans les raffineries, par manque sans doute d'investissements, les périodes de pointe étant de plus en plus difficiles à passer. " " Compte tenu du bon état des commandes de cet été, nous sommes préoccupés par les difficultés des pétroliers ", indique pour sa part Eiffage Travaux Publics, qui espère que ces derniers vont trouver des solutions.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.