La société PHM gagne du terrain

PHM équipe plus de 10.000 terrains de sport à travers le monde, à commencer par le Stade de France et quelques autres tout aussi prestigieux. Et ce chiffredevrait encore progresser puisque de très nombreux stades supplémentaires situés en Europe, comme en Asie, en Australie, en Nouvelle-Zélande et bientôt en Amérique du Nord, rejoignent chaque jour son portefeuille de clients.Une réussite que cette entreprise d'Oloron-Sainte-Marie doit principalement au Plifix, son produit phare qui représente désormais 45 % de son 1,65 million d'euros de chiffre d'affaires annuel. Cet implant d'herbe synthétique permet de marquer, et donc de délimiter, des surfaces herbeuses, qu'il s'agisse d'aires de jeux, de places de parking ou de campings. Il permet également de signaler les emplacements, par exemple, des cuves enterrées ou des câblages électriques. " Grâce à son élasticité, il résiste au piétinement et même à la tonte ", précise Philippe Morisse, son concepteur et dirigeant de la société.Une invention simple mais apparemment géniale qui remonte à une dizaine d'années et qui lui a valu de nombreuses récompenses célèbres, notamment au fameux concours Lépine ou avec le trophée de l'INPI. " C'est un produit unique en son genre qui a comblé un besoin jusque-là non satisfait ", souligne Philippe Morisse.PORTE D'ENTREE POURSES AUTRES PRODUITSÀ tel point que le Plifix tire toute l'activité de l'entreprise, quiprogresse au rythme de 20 % par an. Car PHM utilise cette porte d'entrée pour commercialiser les produits de traçage et les ma-chines à tracer, eux aussi innovants, qu'il conçoit et fabrique dans ses ateliers." Nos peintures se distinguent par leur niveau de concentration, qui permet de réduire de 1 à 10 les volumes utilisés et donc les coûts de transport, explique Philippe Morisse. Quant à nos machines, elles fonctionnent sans moteur. " Pour conserver une longueur d'avance sur sesconcurrents et assurer ainsi son développement, PHM consacre chaque année 15 % de son chiffre d'affaires à la recherche et développement. La société vient ainsi de mettre au point un nouvelimplant synthétique phosphorescent.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.