Martin Malvy : " Nous agissons en partenaire du développement des entreprises "

 |   |  352  mots
La région Midi-Pyrénées a réformé ses procédures d'aides aux entreprises. Depuis février 2007, 200 contrats d'appui ont été signés pour un montant de 25 millions d'euros sur trois ans.Pourquoi avoir changé les procédures de la politique économique du conseil régional ?Cette nouvelle politique régionale est issue de la réflexion menée dans le cadre de l'élaboration du Schéma régional de développement économique, rendu obligatoire par la loi et qui a associé l'ensemble des acteurs économiques concernés en Midi-Pyrénées. Elle nous a permis de revoir nos dispositifs qui ont été simplifiés et améliorés.En quoi ces nouvelles procédu-res sont-elles innovantes et plusefficaces ?Ces contrats dits " d'appui " intègrent la durée afin de mieux correspondre à la réalité des contraintes économiques qui pèsent sur les acteurs concernés. Cette logique contractuelle est une première en France. Elle permet une aide " personnalisée " et plus adaptée aux besoins. À ce jour, la région a créé cinq premiers contrats d'appui thématiques : le contrat d'appui " TPE artisanat " répond aux besoins de financement ou d'expertise de l'entreprise dans le cadre d'un projet global ; le contrat d'appui " PME " soutient un plan stratégique de développement de l'entreprise ; le contrat d'appui " innovation " aide les entreprises industrielles ou artisanales, qui n'ont jamais bénéficié de soutien à l'innovation technologique, à intégrer ce domaine ; le contrat " grandes entreprises " encourage des projets à fort potentiel de recrutement ; enfin, l'aide à " l'immobilier industriel " vise les projets immobiliers, en particulier dans des territoires où l'initiative privée est difficile à mobiliser.Qu'est-ce qui a changé pour les PME ?Du fait du désengagement de l'État sur les aides aux PME, la région finance seule ces dispositifs. De plus, elle gère désormais les crédits européens du Feder en faveur des entreprises. Nous agissons, au plus près des entreprises, en véritable partenaire de leur développement. Depuis février 2007, 200 contrats d'appui ont été signés pour un montant de 25 millions d'euros d'aides sur trois ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :