Polémiques sur l'avenir d'Ariane 5

 |   |  172  mots
En 2007, l'avenir du lanceur Ariane 5 dans sa version la plus lourde (ECA) risque de faire éclater au grand jour les oppositions au sein de la communauté spatiale européenne. Arianespace prépare le contrat de fabrication du prochain lot de lanceurs Ariane 5. La commande actuelle de 30 lanceurs doit s'achever en 2010, et le nouveau contrat, d'un montant d'environ 3 milliards d'euro, devra être signé en fin d'année.Si Arianespace et le Cnes plaident pour que l'on ne touche pas au lanceur Ariane 5 ECA, les industriels veulent y apporter des améliorations afin de donner du travail à leurs bureaux d'études.Le directeur général d'Arianespace, Jean-Yves Le Gall, qui présentait hier son bilan 2006 (voir " La Tribune " d'hier), veut " commander 30 Ariane ECA dans une configuration unique. La clé de notre succès réside dans le fait de lancer le même lanceur ". Opposé à toutes modifications pour limiter les risques, il préconise toutefois un programme de développement, sans en préciser le contenu, pour maintenir les compétences de l'industrie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :