La vente de Lu pourrait être annoncée

 |   |  284  mots
Regain d'inquiétude chez les salariés de Lu, propriété du groupe Danone. Ils sont invités demain à une réunion d'urgence. Danone pourrait y annoncer la vente de sa branche biscuits (Lu, Petit Prince ou Mikado) qui emploie 3.000 salariés. " Nous sommes conviés mardi matin pour une remise de documents - peut-être une convocation à un comité central d'entreprise - sur un projet d'évolution et d'organisation du pôle biscuits de Danone ", a confirmé Yves Savoyat, secrétaire FO du CCE à l'AFP.Selon le magazine Challenges qui a relancé les spéculations sur le sujet la semaine dernière, " restructurée, la division biscuits vaudrait 3,5 milliards d'euros ". Cette activité pourrait intéresser des groupes comme Kraft Foods, numéro un mondial du biscuit qui se renforce en Europe dans cette branche, Kellogg's, ou des fonds d'investissement. Malgré une rentabilité qui a progressé ces dernières années, la croissance fait défaut à cette activité. Elle représente 15,6 % du chiffre d'affaires 2006 de Danone, soit 2,2 milliards d'euros (+ 3,1 % sur un an) pour un résultat opérationnel de 301 millions d'euros (- 7,3 %).UNE CESSION ALLECHANTESurtout, les biscuits n'entrent plus dans la nouvelle stratégie de Danone. Le groupe alimentaire s'est recentré ces dernières années sur l'image de la santé, que ce soit pour ses boissons (Badoit, Évian) ou ses produits laitiers, dont il est numéro un mondial. Alors que l'action a sensiblement reculé depuis un plus-haut atteint en février, l'annonce de cette cession serait bien perçue par les marchés. Vendredi, à la suite des rumeurs de cession, le titre a gagné 2,16 %, à 60,02 euros. Cela a permis de faire oublier les mauvaises nouvelles, notamment son litige avec son partenaire chinois Wahaha.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :