Vers la fin d'une direction bicéphale chez EADS

 |   |  165  mots
Les discussions très intenses sur la gouvernance d'EADS seraient sur le point d'aboutir à un accord entre Français et Allemands sur la fin d'une direction bicéphale. Cette information de notre confrère Les Échos ne serait que la suite logique de la réflexion engagée à la tête du groupe franco-allemand d'aéronautique. Dans une interview à La Tribune (voir "La Tribune" du 14 juin dernier), Louis Gallois, coprésident exécutif d'EADS, n'avait pas caché que la structure actuelle n'était pas optimale. "Nous devons aller progressivement vers un fonctionnement plus normal", avait-il indiqué. Depuis plusieurs semaines, circule l'idée d'une organisation classique à la tête d'EADS : un président de conseil d'administration et un directeur général (CEO). Selon Les Échos, Rüdiger Grube occuperait la première fonction et Louis Gallois la seconde. Le sujet devrait être abordé le 16 juillet entre le président de la République Nicolas Sarkozy et la chancelière Angela Merkel lors d'un sommet franco-allemand.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :