Fram se donne trois ans pour se relancer

Fram a dû céder la troisième place du secteur à son concurrent Marmara (First Choice). Ce dernier est d'ailleurs le seul à dégager des profits parmi les majors du tourisme. En 2006, Fram a continué de perdre des clients : - 6 %, à 502.000 personnes. Cette décrue n'est pas une fatalité, estime Antoine Cachin, président du directoire du groupe toulousain depuis décembre 2006. Il souligne que la marque reste la plus connue du tourisme. Reste à transformer cette notoriété en ventes. C'est l'objectif fixé pour 2010. Il annonce vouloir retrouver 650.000 clients à cette date, ce qui nécessite une croissance de 5 à 6 % par an. Un tel volume, voisin de celui de 2001 (610.000 clients), permettrait à Fram de renouer avec un résultat d'exploitation de " plus de 3 % ". D'ici là, le groupe ne donne pas de prévisions même si Georges Colson, président du conseil de surveillance et premier actionnaire, espère bien des profits pour 2007.Dans un marché pratiquement stable d'année en année, Fram convoite les clients de concurrents, tels que Marmara ou Look Voyages, et veut récupérer ceux qui ne peuvent plus partir chez Club Méditerranée et Jet Tours en raison de leur stratégie de montée en gamme. La tâche sera rude mais Fram estime pouvoir s'appuyer sur ses produits labellisés, dont il maîtrise totalement la fabrication grâce à sa structure qui intègre la distribution, la gestion hôtelière et les services aux clients, une fois à destination (réceptif).HOTELLERIE LEGERE Les " Framissima " et autres hôtels aux marques Fram apportent 36 % de l'activité aujourd'hui et ils devraient représenter 50 % en 2010. Pour partir à la conquête de nouveaux clients, le voyagiste a notamment annoncé hier le lancement prochain de Framissima Nature, des sites d'hôtellerie légère en France, détenus et animés par Fram. Ce développement est l'unique axe de croissance externe retenu par Fram. Fort d'une trésorerie de près de 100 millions d'euros, le groupe veut se développer seul.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.