Des salariés de SFR plaident leur cause à l'Élysée

Les salariés de SFR ne veulent pas baisser les bras. Alors que l'opérateur souhaite transférer, d'ici au 1er août, trois de ses centres d'appels, soit 1.900 salariés, à deux sous-traitants (Teleperformance et Arvato Services), des salariés de l'entreprise ont été reçus hier par des conseillers du président de la République à l'Élysée. " Nous nous sommes entretenus pendant plus de deux heures et nous avons réussi à faire passer nos messages ", précise Xavier Courtillat, délégué syndical CFDT. La veille déjà, 54 des 58 membres du comité central d'entreprise (CCE) de SFR, qui s'étaient réunis pour discuter du projet, avaient claqué la porte du CCE sans parvenir à un accord.Les syndicats protestent contre le plan d'externalisation qui, selon eux, ne respecte pas un accord d'entreprise sur la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GEPC) signé en octobre 2006. Le CCE a d'ailleurs déposé un référé auprès du tribunal de grande instance de Paris afin d'obtenir la suspension du plan. Verdict : le 10 juillet.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.