Les salariés d'Eiffage craignent un démantèlement

Les salariés d'Eiffage craignent toujours un démantèlement de leur groupe. Ils notent que l'espagnol Sacyr, qui a ravi 33,32 % du capital d'Eiffage, s'est vu recalé par l'Autorité des marchés financiers sur sa proposition d'OPE (décision dont il fait appel). Mais cette décision ouvre la voie à une OPA, contre laquelle les salariés d'Eiffage s'élèvent.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.