Gros contrat en vue pour Thales

cite>Thales va devoir patienter quelques jours encore pour inscrire dans son carnet de commandes le très attendu contrat de fourniture d'équipements pour les deux porte-avions britanniques (CVF), évalué à plus de 500 millions d'euros. Le groupe d'électronique espère désormais la notification de ce contrat à sa filiale Thales UK par le ministère de la Défense britannique (MoD) dans la première quinzaine de janvier. La sélection des gros fournisseurs devrait être annoncée après la cérémonie du 9 janvier officialisant le rapprochement des chantiers navals britanniques VT Shipbuilding et BAE Systems. Ce qui n'empêchera pas Thales Naval de réaliser une bonne année 2007 en termes de prises de commandes, explique-t-on dans le groupe d'électronique. La division navale peut compter chaque année sur un socle de petits contrats représentant un montant total estimé entre 800 millions et 1 milliard d'euros en moyenne.NEGOCIATIONS AVEC LA DGAEn France, si le lancement du programme du deuxième porte-avions (PA2) est remis à fin mars, DCNS et la Délégation générale pour l'armement (DGA) ont poursuivi les négociations sur les prix. Après plusieurs refus, la DGA a semble-t-il trouvé un terrain d'entente sur le prix du PA2 avec le groupe naval qui lui a remismi-décembre toute une série d'offres modulables. DCNS a proposé certains des équipements du porte-avions en option ce qui lui a permis de moduler le prix final. Le plancher serait del'ordre de 2,3 milliards d'euros et va jusqu'à 2,5 milliards, le prix fixé audépart par François Lureau, le délégué général pour l'Armement. Les équipes de la DGA doivent désormais présenter leurs orientations à Hervé Morin, ministre de la Défense.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.