La Bourse déçue par les ventes de Nissan

 |  | 173 mots
Un fort recul qui s'inscrit également dans un mouvement plus général de baisse du secteur automobile, affecté par les prix record du pétrole et les craintes d'un ralentissement général de l'économie.Dans l'ensemble, les performances commerciales de Renault n'ont pas créé de réelle surprise. Estimant les prévisions de croissance à deux chiffres cohérentes pour 2008, certains analystes soulignent que le constructeur français devra quand même faire un peu mieux que prévu cette année pour atteindre les objectifs de son plan 2009. En revanche, ce sont les performances de Nissan - qui contribue aux deux tiers des résultats de Renault - qui ont le plus déçu. Les investisseurs ont notamment réagi à la baisse de 2,4 % des ventes de la firme japonaise aux États-Unis en décembre. Un recul d'autant plus important que le constructeur nippon réalise 50 à 60 % de son résultat opérationnel sur le marché américain. Plus tôt, vendredi, le titre Nissan avait cédé 9 % à la Bourse de Tokyo.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :