Accord en vue chez Deutsche Bahn

 |  | 355 mots
Cela fait neuf mois que le conflit social dure chez Deutsche Bahn. Il met aux prises la direction et le syndicat autonome des conducteurs de trains GDL. Un accord pourrait cependant intervenir avant la fin du mois, voire demain lors de la reprise des discussions. C'est ce qu'a laissé entendre ce week-end le bouillant dirigeant de GDL, Manfred Schell.HAUSSE DES SALAIRESA " DEUX CHIFFRES "Au sortir d'un dernier round de négociations au ministère des Transports, le syndicat a accepté de repousser la grève envisagée ce lundi sur l'ensemble des lignes. Il estime avoir remporté une victoire d'étape sur un point essentiel de ses revendications, qui est de disposer d'un accord collectif séparé du reste des effectifs de la compagnie. Un point sur lequel la direction de Deutsche Bahn avait toujours refusé de transiger et qu'elle ne voulait pas commenter ce week-end. GDL a organisé plusieurs grèves dures depuis juillet pour obtenir notamment jusqu'à 31 % de hausse salariale pour 20.000 conducteurs de train. Il est désormais probable qu'un accord soit trouvé sur une hausse à " deux chiffres " des salaires. Cet accord pourrait créer un précédent, au moment où les secteurs de l'automobile, de la chimie, sans parler de la fonction publique, réclament des augmentations substantielles. Déjà, les médecins de clinique, défendus par leur syndicat autonome Marburger Bund, ont arraché une hausse de 13 %, après avoir demandé des hausses de 30 % au départ. Si GDL obtient un accord social séparé, il fera voler en éclats un pan du modèle social allemand, à savoir qu'à une entreprise doit correspondre un seul accord collectif signé avec un ou plusieurs syndicats. Un tel contexte pourrait conduire la Bahn à renégocier l'accord-cadre conclu cet été avec deux autres syndicats, Transnet et GDBA, qui avaient obtenu 4,5 % de hausse salariale. Surtout représenté à l'est de l'Allemagne, GDL a fixé la barre très haut en prétextant des années de vaches maigres après la fusion des compagnies ferroviaires de l'Est et de l'Ouest dans les années 1990 et les efforts consentis pour préparer l'entrée en Bourse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :