Salomon arrête la fabrication de skis en France

Coup dur pour l'industrie des sports d'hiver en France. L'un des fleurons du secteur, Salomon, vient d'annoncer qu'il arrêtait la fabrication des skis dans l'Hexagone. L'entreprise justifie cettedécision par une baisse sensible de ses ventes depuis deux ans. Par conséquent, il fermera le site de Rumilly en Haute-Savoie, ce qui devrait entraîner la suppression de 284 emplois sur 500. Les autres salariés devraient être reclassés dans des entreprises de la région d'Annecy ou transférés sur le site Salomon d'Annecy, spécialisé dans le textile et les chaussures. Le fabricant, qui a été racheté par le finlandais Amer Sports à Adidas en 2005, connaît là son troisième plan de restructuration en trois ans. Il avait déjà délocalisé une partie de sa production vers l'Europe de l'Est et supprimé plusieurs centaines d'emplois en 2005 et 2006. Désormais, la fabrication des skis sera réalisée en Autriche, en Roumanie et en Bulgarie.CONJONCTURE MOROSESalomon n'est pas le seul à connaître des difficultés. Son compatriote, Rossignol , racheté en 2005 par Quiksilver , a lui aussi réduit sa production en France et fabrique une partie de ses skis en Chine et en Europe de l'Est. Les industriels du secteur pâtissent d'une conjoncture morose, provoquée par le radoucissement des hivers mais aussi par une certaine stagnation technologique après le lancement, au début des années 2000, des skis paraboliques et free-ride. Les ventes ralentissent depuis 2004-2005. Cette année-là, il s'était vendu 575.000 skis en France contre 545.000 l'hiver suivant. Au niveau mondial, le chiffre d'affaires est également en baisse et les dirigeants de Salomon prédisent même que, pour cette saison, le marché global de l'équipement des sports d'hiver devrait chuter de 30 %.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.