Interoute cherche à rentabiliser sa fibre optique

L e propriétaire du réseau de fibre optique le plus important d'Europe s'appelle Interoute . Peu connu puisque acteur de niche, cet " opérateur d'opérateurs " de droit luxembourgeois, ayant son siège à Londres, propose aux fournisseurs d'accès à Internet, aux groupes télécoms et aux entreprises des services de bande passante, des réseaux privés virtuels (VPN), des accès haut débit et des solutions d'hébergement à " des prix très compétitifs " selon le cabinet Gartner.Doté d'un réseau de 54.000 km, Interoute, qui dessert 22 pays, s'autoproclame " leader des alternatifs européens ". Il compte parmi ses clients Airbus et le courtier Exane dont il a interconnecté les salles de marché l'an passé.800 SALARIESContrôlé à 70 % par la fondation Sandoz, les descendants du fondateur du groupe pharmaceutique suisse, l'opérateur télécoms revient de loin. Il lance en 1999 la construction de son ambitieux réseau, confiée à Alcatel, d'un montant de 1,4 milliard d'euros. Frappé par le retournement des télécoms en 2000, Interoute doit vendre des actifs, dont ceux de téléphonie traditionnelle, et se retrouve dans l'incapacité de rembourser le crédit fournisseur de 600 millions d'euros accordé par l'équipementier. Il dépose le bilan fin 2002, trouve finalement un accord avec Alcatel mais conserve la propriété de son réseau et repart de zéro.L'opérateur, qui emploie 800 salariés, affirme avoir réalisé en 2007 un chiffre d'affaires de l'ordre de 200 millions d'euros, inférieur à celui de 2000, mais en croissance de 40 %. Un montant modeste qui permet juste de couvrir les coûts de ce vaste réseau. Le directeur général, Gareth Williams, a l'ambition de doubler les ventes dans les trois ans. " Avec notre réseau paneuropéen, nous pensons avoir trouvé une niche. Les autres opérateurs sont très globaux, comme Verizon, ou très nationaux, comme Neuf ou Completel ", fait-il valoir.Approché par des fonds d'investissement et des opérateurs étrangers (le russe Sistema et l'américain Level 3 selon la rumeur), Interoute voudrait encore grossir avant de s'adosser. Ses actionnaires patienteront-ils jusqu'en 2009, quand la société générera de la trésorerie d'exploitation ? Outre la fondation Sandoz, Dubai Holding est entré à hauteur de 30 % en 2005 sur une valorisation de 400 millions d'euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.