L'emploi est instable dans les SSII

Les services informatiques manient le paradoxe. Malgré une conjoncture porteuse et la persistance de difficultés à recruter, le secteur affiche un taux de licenciements supérieur à la moyenne nationale. Selon les chiffres des Assedic, cités par l'association professionnelle Munci (Mouvement pour une union nationale et collégiale des informaticiens), le taux de licenciements des informaticiens atteint près de 3 % contre 2,76 % pour la moyenne nationale. Pour Régis Granorolo, président du Munci, " on ne peut pas parler de précarisation, le taux de CDI, restant, à 74 % selon l'ANPE, supérieur à la moyenne, mais d'instabilité. Désormais, plus de 50 % des licenciements sont à caractère abusif "." IRRESPONSABILITE SOCIALE DES SOCIETES"Selon lui, la multiplication des licenciements pour motifs personnels dénote " l'irresponsabilité sociale des sociétés de services formatiques (SSII) petites et moyennes, la bonne conjoncture profitant surtout aux grandes ". Avec la concentration du secteur, la sous-traitance en cascade met sous pression les PME. " Tout est bon pour décrocher un contrat. Les employeurs demandent de plus en plus de flexibilité ", analyse Regis Granorolo. Et en profitent pour motiver les licenciements par des " refus de missions éloignées " ou " inadaptées aux compétences ". Pour autant, la progression des licenciements individuels, mécanique puisque les plans sociaux sont moins nombreux qu'en temps de crise, s'explique par l'individualisation de la gestion des compétences, analyse Alain Donzeaud, président de la commission des affaires sociales du Syntec, la chambre patronale du secteur. Pour lui, les SSII ont au contraire fait des progrès ces dernières années en matière de gestion des compétences et de formation, tensions sur l'emploi obligent. Et de citer une enquête récente selon laquelle 84 % des SSII adhérentes du Syntec (soit 85 % du secteur) mènent des entretiens individuels annuels. Preuve d'une " prise de conscience ".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.