Levée de boucliers des partenaires de TV5Monde

Lors de sa conférence de presse du 8 janvier, Nicolas Sarkozy s'est même prononcé pour une chaîne unique baptisée FranceMonde, qui ne " diffuserait qu'en français ". Les télévisions belge (RTBF) et suisse romande (TSR), qui détiennent chacune 11,1 % de TV5, envisagent désormais un désengagement total de cette chaîne qui revendique 25 millions de téléspectateurs dans 202 pays. Le gouvernement belge, qui la finance à hauteur de 6,27 %, prévient qu'il ne " paierait [pas] pour un outil de rayonnement franco-français ". Abdou Diouf, président de l'Organisation internationale de la francophonie, s'est élevé contre un projet qui ferait de TV5 " une filiale de la France ". À Paris, un proche du dossier souligne qu'il s'agit de moderniser la chaîne pour " lui donner une identité plus forte et ne pas faire qu'un empilement de programmes francophones ". La phase de négociation lancée, notamment par le Quai d'Orsay, sur l'avenir de TV5, financée à 84 % par la France, devrait être close mi-mars.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.