Un étiquetage CO2 à l'étude pour la grande consommation

Les pourparlers sont bien entamés. Les représentants de la grande distribution, par le biais de la Fédération du commerce et de la distribution (FCD), qui regroupe toutes les grandes enseignes sauf les magasins Leclerc, et le ministère de l'Écologie, de l'Aménagement et du Développement durables (Medad) travaillent à la rédaction d'un accord tendant à mettre en application certaines décisions prises lors du Grenelle de l'environnement. Ces pourparlers devraient aboutir rapidement. De source proche du dossier, la signature aurait lieu" à la fin du mois ". Interrogée, la FCD confirme l'existence des discussions mais " se refuse à tout autre commentaire ".UNE TVA REDUITE POUR LES PRODUITS LES PLUS PROPRESSoucieux d'impliquer la grande distribution dans la " révolution écologique ", le projet d'accord aborde notamment trois grands domaines au sein desquels la grande distribution a un rôle important à jouer en termes environnementaux. Super- et hypermarchés s'engageront, selon l'accord, à réduire, d'ici à fin 2008, les déchets d'emballage de 10 %. Ils soutiendront aussi la filière biologique en augmentant progressivement, sur les cinq années à venir, les ventes de produits issus de l'agriculture verte. Celles-ci pourraient atteindre jusqu'à 15 % de leurs ventes alors qu'elles représentent à peine aujourd'hui entre 1 % et 3 % de leur chiffre d'affaires. Enfin, les grandes enseignes s'engagent à afficher sur les étiquettes des rayons, aux côtés des prix en euros, le bilan carbone des produits qu'ils distribuent. C'est-à-dire le poids en CO2 (gaz carbonique principal gaz responsable du réchauffement climatique) que leur fabrication et leur transport ont nécessité.Dernier aspect et non des moindres, le gouvernement s'est engagé, en droite ligne du Grenelle de l'environnement, à promouvoir les produits qui respectent le climat et la biodiversité. Concrètement, les produits les moins chargés en CO 2 bénéficieraient à terme d'une TVA à taux réduit. En simplifiant, une sorte d'écopastille appliquée aux produits de grande consommation qui renchérirait les moins respectueux de l'environnement et, à l'inverse, favoriserait les plus propres.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.