Deutsche Bahn met le cap outre-Manche

C'est une grande première pour la Deutsche Bahn (DB). En reprenant l'un des principaux acteurs du rail britannique, Lang Rail, la compagnie allemande réalise sa première acquisition dans le transport ferroviaire de voyageurs à l'étranger. Au passage, le DB peut se féliciter de l'avoir emporté sur les candidatures de plusieursrivaux - dont la SNCF selon nos informations - et de quelquesinvestisseurs financiers. Le montant de la transaction n'a pas été révélé, la presse évoquant 170 millions d'euros.UNE BELLE CIBLEDéjà, à l'été dernier, la DB avait franchi un pas outre-Manche en rachetant l'opérateur britannique de fret EWS (English Welsh & Scottish Railway). La nouvelle étape que le transporteur allemand vient de franchir avec Laing Rail illustre sa volonté d'internationalisation. Mise sous pression dans son propre pays, où son activité passagers stagne et où sa profitabilité devrait souffrir des hausses de salaires qui viennent d'être accordées aux conducteurs de trains, la DB cherche des débouchés sur les marchés où le transport ferroviaire a été libéralisé.À ce titre, Laing Rail est une belle cible. La société détient Chiltern Railways, présentée comme la compagnie dont la croissance est la plus rapide outre-Manche. Transportant quelque 17 millions de passagers par an entre Londres et le centre de l'Angleterre, elle a réalisé un chiffre d'affaires de 120 millions de livres (160 millions d'euros) en 2007. S'y ajoutent des participations de 50 % dans deux sociétés : London Overground Rail Operations, qui opère sur le réseau régional de Londres où elle s'est vu confier en 2007 uneconcession pour sept ans. Il s'agit d'un premier pas dans la direction d'un projet de ligne circulaire autour de la capitale anglaise, lequel va nécessiter de lourds investissements. D'autre part, Wrexham, Shropshire & Marylebone Railways, nouvel opérateur qui va exploiter en exclusivité plusieurs lignes à partir de Londres dès ce printemps.L'ensemble représente un saut quantitatif pour la DB, dont le chiffre d'affaires 2007 dans le transport de passagers à l'étranger est estimé à 250 millions. Exception faite d'une société de transport de bus acquise au Danemark l'an dernier, la compagnie allemande réalise la grande partie de son trafic à l'étranger par le biais de coopérations - dont les deux lignes à grande vitesse exploitées avec la SNCF entre Francfort-Munich et Paris.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.