Premier round pour les candidats aux droits du foot

L'appel d'offres des droits du championnat de football de Ligue 1 est entré ce matin dans sa première phase active. Lancée le 30 novembre dernier par la Ligue de football professionnel (LFP), la procédure porte sur quatre saisons de championnat entre 2008 et 2012. Ce matin, les candidats déposent entre 9 heures et midi le volet qualitatif de leurs propositions. Pour chaque lot convoité (12 lots couvrent les 38 " journées " de championnat, les magazines et la téléphonie mobile), le postulant décrit le dispositif qu'il imagine en termes d'exploitation, de traitement éditorial ou de communication. La note qualitative servira ensuite à pondérer la propositionfinancière. En parallèle, les offresfinancières concernant les trois lots " fans ", qui incluent les matchs du samedi à 19 heures et du dimanche après-midi, sont également déposées aujourd'hui. Mais, conservées par un huissier, elles ne seront ouvertes que le 31 janvier, dernière étape (si tous les lots trouvent preneur) de l'appel d'offres. C'est alors que la phase dite " séquentielle " commencera.SEDUIRE DE NOUVEAUX ENTRANTSUne fois les offres financières des lots fans ouvertes, la Ligue prévient gagnants et perdants. Tenant compte de ces résultats, ces derniers remettent ce même 31 janvier leurs offres sur les lots premium (diffusant les matchs les samedis et dimanches soirs). La Ligue donne ensuite les résultats, et reconduit la procédure pour les 6 derniers lots. Objectif : engranger plus que les 600 millions d'euros par an payés par Canal Plus au cours de l'appel d'offres de 2004.Reste à savoir si la Ligue aura réussi à séduire de nouveaux entrants. Pour le moment, 25 dossiers ont été retirés dont 8 pour le groupe Canal Plus. Numericable, Lagardère pour Virgin 17 (Ex-Europe 2 TV), selon Le Monde, Bolloré ou encore France Télécom ont également demandé des dossiers. L'appel d'offres devrait être moins intéressant pour les grandes agences de marketing sportif comme Sportfive (groupe Lagardère), dans la mesure où il leur sera difficile de revendre les droits à un marché comportant un opérateur ultradominant.Encore faut-il que la guérilla juridique entamée par Canal Plus, qui tente d'obtenir l'annulation de l'appel d'offres, ne perturbe pas les candidats. Après le Conseil d'État et le tribunal de grande instance, le groupe a été une nouvelle fois débouté hier devant la cour d'appel de Paris. Il demandait la suspension de la procédure dans l'attente du jugement au fond de son action contestant la légalité de l'appel d'offres. Le tribunal de Paris devrait trancher ce débat le 19 février.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.