Ses marques Lancia et Alfa mettront Fiat à l'épreuve en 2008

Du coup, le groupe industriel turinois s'offre même le luxe d'effacer sa dette industrielle, encore de 1,7 milliard il y a un an, et de verser 109 millions de dividende à la famille Agnelli contrôlant Fiat." En trois ans, nous avons produit 13 milliards d'euros de cash et 2007 a marqué la conclusion d'une phase ", se réjouissait hier soir l'artisan de cette renaissance, l'administrateur délégué du groupe, Sergio Marchionne. Le renouveau le plus spectaculaire est évidemment la division automobile représentant 45 % du chiffre d'affaires de Fiat. Le résultat opérationnel des marques Fiat, Lancia et Alfa Romeo a ainsi grimpé de 176 % sur un an. Ce sont les traditionnels petits modèles de Fiat qui font la différence avec d'importants volumes vendus, aidés par les aides publiques en Italie et depuis peu en France : les 347.000 Grande Punto vendues en 2007 (et un objectif de 360.000 pour 2008) et les 140.000 à 190.000 Fiat " 500 ", que le groupe compte écouler cette année.En l'absence de nouveaux modèles de marque Fiat cette année, 2008 sera un test pour les marques Lancia et Alfa Romeo, traditionnellement sources de pertes. Le lancement de la nouvelle Lancia Delta en juin prochain et de l'Alfa Romeo Junior doit aider à vendre 200.000 voitures de plus cette année, l'objectif étant d'augmenter les parts de marché actuelles du groupe Fiat en Italie (31,3 %) et en Europe de l'Ouest (8 %), Fiat étant aussi leader sur le marché brésilien.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.