Lakshmi Mittal reçu aujourd'hui à l'Élysée

Nicolas Sarkozy doit recevoir ce lundi, en fin de matinée, Lakshmi Mittal, patron d'Arcelor-Mittal, pour évoquer la situation de l'usine de Gandrange, en Lorraine, dont le sidérurgiste vient d'annoncer la fermeture partielle. Le numéro un mondial de l'acier veut supprimer 595 des 1.108 emplois du site d'ici à 2009. " Dans une démocratie, on a le droit de discuter, pour comprendre, pour essayer de trouver des solutions ", a lancé Nicolas Sarkozy, vendredi, à Delhi, devant un parterre d'hommes d'affaires, dont Lakshmi Mittal. " Et quel président serais-je, si je ne me posais pas la question dans une région si attachée à la sidérurgie d'une usine qui ferme et de la possibilité de discuter avec un industriel qui a investi ? "Face à la volonté affichée par le président de la République de " voir ce que l'on peut faire, de façon à ce que le maximum d'emplois soient préservés ", Lakshmi Mittal s'est empressé de confirmer sa décision en affirmant que c'était " pour le bien de tous les employés ". Interrogé après le discours de Nicolas Sarkozy, le patron d'Arcelor-Mittal a expliqué qu'il allait déplacer les emplois supprimés vers le site voisin de Florange et au Luxembourg. " Sur les 600 salariés concernés, 450 se verront offrir de nouveaux emplois mieux payés et 150 partent en retraite ", a-t-il assuré.LE CONTRE-PROJET DES SYNDICATSDe leur côté, les élus locaux et le préfet de la Moselle ont déjà demandé au groupe sidérurgique le gel de cette décision le temps d'examiner le contre-projet industriel présenté par l'intersyndicale locale. L'intervention de l'Élysée leur permettra-t-elle d'obtenir gain de cause ? Lakshmi Mittal a l'habitude de faire pression sur les collectivités locales pour obtenir des aides financières, voire d'autres incitations comme des quotas de CO2. Le rallumage d'un haut-fourneau à Liège (Belgique), prévu le 21 janvier, est ainsi suspendu à l'obtention par la région wallonne des quotas nécessaires, ou de leur financement, estimé à 300 millions d'euros d'ici à 2012.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.