Fottorino prend la tête du Monde

Sans surprise, Eric Fottorino a été élu vendredi à la présidence du groupe Le Monde. Mais si cette élection dans un fauteuil de velours - il a été élu à l'unanimité par les 20 membres du conseil de surveillance - met fin à la grave crise de gérance qui touchait le groupe de presse depuis des mois, elle laisse un goût amer à bon nombre de salariés. Après plus de six heures de tractations houleuses, Eric Fottorino, surnommé " Fotto " au Monde , s'est vu remettre les clés du groupe.Dans la foulée, Jean-Michel Dumay, le très emblématique président de la Société des rédacteurs du Monde (SRM), actionnaire de référence, a été prié de s'engager à ne pas renouveler son mandat fin juin. Le coup est douloureux, reconnaissait celui qui ne cesse de dénoncer les risques que Le Monde perde son indépendance et qui fut l'artisan de l'éviction de l'ex-PDG, Jean-Marie Colombani, et de celle de l'ex-président du conseil de surveillance, Alain Minc. Avec Fottorino, " nous avions une seule planche, mais elle était savonnée ", commente, amer, un membre de la SRM.La SRM affaiblie, beaucoup voient déjà le groupe de presse tomber sous le contrôle de Lagardère et de l'espagnol Prisa. Actionnaires du Monde, les deux groupes avaient élaboré sous la bénédiction d'Alain Minc un projet commun de prise de contrôle d'une des structures intermédiaires du Monde. Vendredi soir, Lagardère s'est dit " rassuré et heureux " de l'issue de la crise... Eric Fottorino, pour sa part, entend balayer au plus vite les tensions. " L'heure est désormais à l'apaisement, à la réflexion et à l'espoir pour une collectivité de 1.600 personnes soucieuses de sérénité autant que d'indépendance ", écrit-il dans Le Monde du week- end.TROIS CANDIDATSLe nouveau patron doit annoncer cette semaine le nom de " l'éditeur de presse de premier plan au profil de gestionnaire accompli " qui l'épaulera dans le redressement du groupe. Sauf coup de théâtre, il devrait choisir parmi Jacques Guérin, ancien directeur général du groupe Amaury, David Guiraud, qui vient d'être débarqué par LVMH de son poste de directeur général du groupe Les Echos, et l'actuel patron de 20 Minutes , Pierre-Jean Bozo.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.