Roche prévoit un coup d'arrêt sur son Tamiflu

L'antiviral Tamiflu du suisse Roche aurait-il perdu son statut de pilule aux oeufs d'or ? Considéré comme le traitement le plus efficace contre la forme humaine de la grippe aviaire, ce médicament a vu ses ventes fondre de 19 % en 2007 pouratteindre 2,08 milliards de francs suisses. Un montant qui classe encore le Tamiflu au rang de cinquième médicament de Roche par les ventes en 2007.Toutefois, ce traitement contre la grippe classique, dont le chiffre d'affaires s'était envolé de 370 % en 2005 (à 1,6 milliard de francs suisses)et encore de 68 % en 2006(à 2,62 milliards) en raison de l'affolement lié à la grippe aviaireresponsable de dizaines de décès, devrait sérieusement décrocher en 2008. De l'aveu même du directeur financier du laboratoire bâlois hier, Roche ne table plus pour cette année que sur des ventes de 100 à 150 millions de francs suisses pour son Tamiflu. Dans ces conditions, l'antigrippal ne pourra même pas prétendre au rang de vingtième produit par son chiffre d'affaires cette année.Roche avance deux explications au déclin de ce médicament. D'une part, " la plupart des commandes passées par des gouvernements et des entreprises pour la constitution de stocks [prépandémiques, Ndlr] avaient déjà été honorées au second semestre ". Ensuite, " les ventes saisonnières de Tamiflu [pour la grippe classique, Ndlr] au Japon se sont ressenties des restrictions décrétées par les autorités concernant son utilisation chez l'enfant ".CROISSANCE DU CHIFFRE D'AFFAIRES INFERIEURE A 10 %Au total, Roche est en mesure de fabriquer chaque année 400 millions de boîtes de Tamiflu. Mais le laboratoire a prévenu hier que son réseau de distribution ou sa capacité de stockage ne pouvaient pas rivaliser avec celles d'un distributeur comme Wal-Mart. Le net ralentissement des ventes de Tamiflu explique en partie les perspectives prudentes de Roche pour 2008. Ainsi, le laboratoire prévoit-il une croissance de son chiffre d'affaires inférieure à 10 %, la plus faible depuis 2004.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.