Remaniement surprise à la tête d'Infogrames

Il n'aura même pas tenu un an. Nommé en avril 2007 à la tête d'Infogrames, Patrick Leleu a été débarqué par le conseil d'administration du 30 janvier. Il est remplacé par David Gardner, un ancien dirigeant de chez Electronic Arts (EA), le numéro un mondial des jeux vidéo. Il occupera le poste de directeur général exécutif. En parallèle, Michel Combes, déjà administrateur, prend la tête du conseil d'administration. En interne, cette décision soudaine a surpris jusqu'au principal intéressé.Tout est effectivement allé très vite. Apprenant il y a un mois le licenciement de David Gardner pour divergences de vue avec la direction d'EA, BlueBay, l'actionnaire de référence d'Infogrames a sauté sur l'occasion. Riche d'une expérience de vingt-cinq ans chez EA, et à l'origine de la création de la filiale européenne du groupe américain, l'homme est considéré dans le milieu comme l'un des tout meilleurs connaisseurs du monde des jeux vidéo. Une qualité qui manquait à Patrick Leleu, ce dernier ayant passé l'essentiel de sa carrière dans les télécoms, chez Bouygues Télécom puis chez l'opérateur câblé Noos jusqu'en 2005.RELANCER L'ACTIVITEEn confiant les manettes d'Infogrames à David Gardner, BlueBay et le conseil d'administration prennent acte que la connaissance du métier des jeux vidéo est essentielle pour diriger une entreprise de divertissement. " Il s'agissait de la seule chance de redresser Infogrames " , se félicite une source interne. L'homme a déjà inscrit à son programme plusieurs chantiers, comme le développement du on-line et le rajeunissement de la marque Atari. Il pourra s'appuyer sur une situation financière améliorée. Après avoir recapitalisé l'éditeur lors de sa prise de pouvoir, BlueBay a encore apporté 150 millions d'euros supplémentaires en début d'année sous forme d'obligations convertibles. Une opération indispensable, puisque l'éditeur reconnaissait ne plus avoir le " fonds de roulement net suffisant pour faire face à sesobligations et à ses besoins detrésorerie d'exploitation desdouze prochains mois ". Une fois 50 millions d'euros de dette bancaire remboursés, Infogrames dispose désormais de 100 millions pour enfin relancer son activité.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.