Eramet vise les métaux à forte valeur ajoutée

Il ne sait pas si ses actionnaires seront toujours là dans six mois, ni même si Eramet sera encore une société indépendante. Arrivé lui-même à la présidence du groupe minier à la suite d'un coup de force, il y a moins d'un an, Patrick Buffet est conscient qu'il n'a guère de prise sur ces événements très liés aux décisions de l'État et de ses premiers actionnaires, Areva et la famille Duval. Aussi, il a choisi de consacrer toute son énergie au développement de la société minière.Bénéficiant d'une conjoncture extraordinaire, Eramet veut oser une politique ambitieuse. Réaliste, le groupe mesure qu'il n'a ni la taille ni les moyens financiers de rivaliser face aux géants mondiaux, comme BHP Billiton ou Rio Tinto, sur les grands minerais comme le charbon ou le fer. " En revanche, tous les métaux non ferreux, qui apportent une forte valeur à l'acier, du nickel au manganèse, en passant par le titane ou le molybdène, nous intéressent ", assure Patrick Buffet, qui voit bien Eramet se positionner en groupe minier de niche.UN NOUVEAU PROCEDESon premier grand dossier, c'est naturellement le nickel. Le groupe, jusqu'alors dépendant de la Nouvelle-Calédonie, a pris pied en 2006 en Indonésie. Les premières explorations de sa mine à Weda Bay sont très positives : les ressources seraient supérieures à 4 millions de tonnes. Eramet aimerait mettre en oeuvre sur le site un nouveau procédé hydrométallurgique lui permettant d'exploiter à la fois les garniérites (minerai à forte teneur en nickel) et les latérides (minerai plus pauvre). Son usine devrait produire à partir de 2013 60.000 tonnes de nickel, l'équivalent de la production néo-calédonienne du groupe. Ce qui lui donnerait un profil géographique plus équilibré.Figurant parmi les premiers mondiaux dans le manganèse, Eramet veut aussi pousser son avantage. Très présent au Gabon, il cherche désormais à varier ses approvisionnements. Son regard se tourne en premier vers l'Afrique du Sud, riche de nombreux gisements.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.