Latécoère apaise les craintes de Méaulte

 |   |  348  mots
En core en cours de négociation pour la reprise du site Airbus de Méaulte et de celui de Saint-Nazaire ville, Latécoère a voulu envoyer des signes pour rassurer les salariés. Accompagnés de dirigeants d'Airbus, les dirigeants de l'équipementier aéronautique ont visité hier les installations de Méaulte. Les représentants des deux groupes ont confirmé la création d'un joint-venture " de transition " avec Airbus (60 % Latécoère/40 % Airbus) pendant trois ans. Un temps assez long afin de permettre le développement de l'A350. " Latécoère a fait la meilleure offre. Ce montage est un gage de pérennité. Il n'y aura pas de restructuration ", a affirmé Fabrice Brégier, directeur général d'Airbus et président d'Airbus France. Bien au contraire, a renchéri François Bertrand, président du directoire de Latécoère. " Nous sommes dans une conjoncture idéale en raison des commandes record de la part de tous les avionneurs et dans tous les segments. " Pour rendre possible la reprise des sites d'Airbus, une opération très lourde pour lui, Latécoère s'apprête à réaliser une augmentation de capital de 300 millions d'euros. Cela devrait lui permettre de couvrir le financement des deux acquisitions, le développement de l'A350 sur cinq-six ans, et la construction d'une usine de composites (100 millions d'euros).SOUS-TRAITANCE AU MAGHREBPrésent sur tous les segments de l'aéronautique, Latécoère prévoit un triplement de son chiffre d'affaire d'ici à 2010, assorti de 1.500 recrutements répartis entre ses différentes usines, soit 500 en France et 1.000 sur des sites " low-cost ". Le groupe aéronautique recherche actuellement au Maghreb (Tunisie ou Maroc) un nouveau site de sous-traitance. Il a rappelé que c'était sa stratégie de " maîtrise de la sous-traitance low-cost " qui lui permettait de se développer en France dans les aérostructures. Notre ambition, ont indiqué les dirigeants de Latécoère, est de " devenir leader européen des pointes avant " (spécialité de Méaulte). Et sans doute de travailler pour d'autres qu'Airbus par la suite.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :