Le chinois TCL ressuscite Alcatel Mobile

2 mn

Présent pour la troisième fois au Congrès mondial du mobile de Barcelone, le chinois TCL Communication Technology était venu démontrer cette année qu'il est une société pérenne. Cette branche du groupe d'électronique TCL, basée à Shenzhen, dans le sud de la Chine, a racheté l'activité de téléphones portables lourdement déficitaire du français Alcatel en mai 2005, un an après la création de leur joint-venture. Après une lourde restructuration, Alcatel Mobile Phones affirme avoir réussi son redressement : la société a été " une des quatre grandes marques mondiales à être rentables en 2006 ". Son chiffre d'affaires s'est élevé à 5,5 milliards de dollars hong-kongais (480 millions d'euros) et elle a réalisé l'an passé " trois trimestres consécutifs de profit ", s'est félicité son PDG, Liu Fei, lors d'une conférence de presse mercredi. Toutefois, " ne serait-ce que survivre dans l'industrie du mobile n'est pas facile, en particulier avec de faibles volumes ", a-t-il reconnu.Positionné dans l'entrée de gamme (68 % de ses ventes en 2007), Alcatel Mobile Phones a écoulé plus de 12,5 millions de terminaux en 2007, sur un marché mondial de 1,1 milliard de combinés. En 2008, la filiale de TCL s'est fixé pour objectif de vendre 18 millions de téléphones, représentant une croissance annuelle de 44 % et une part de marché mondiale d'environ 1,5 %." DANS LE TOP CINQ MONDIAL D'ICI TROIS A CINQ ANS"Aux yeux de Liu Fei, " c'est faisable, nous enregistrons une forte croissance dans les pays émergents de la zone Europe, Moyen-Orient et Afrique ainsi qu'en Chine où nous partons de bas ". Le Chinois se voit même " dans le top cinq des fabricants de téléphones mondiaux d'ici trois ou cinq ans. Il y aura un acteur chinois dans les cinq premiers d'ici là et nous pensons que ce sera nous ", a déclaré le patron de la division mobile de TCL. Mais pour atteindre cette place aujourd'hui occupée par le coréen LG, TCL devra peut-être de nouveau grandir et avaler un autre petit acteur en voie de marginalisation, tel que Sagem Mobiles.Tout en restant centré sur le marché de masse des terminaux simples et peu coûteux, Alcatel Mobile Phones s'est diversifié dans les modèles multimédias (lecteur MP3, vidéo), qui ont représenté 20 % de ses ventes l'an passé.Surtout, il va entrer cette année sur le segment des téléphones équipés d'un appareil photo ainsi que sur celui des cartes USB modem 3G, " un marché qui explose en Europe ", a relevé Yves Morel, le patron de la zone Europe. Celui-ci devrait peser 8 % de son chiffre d'affaires en 2008. Autre segment en plein boom : les mobiles de marque sous licence, axe emprunté aussi par Sagem. Alcatel Mobile a créé à Milan une entité spécialisée Brandesignlab. Après avoir développé le GlamPhone pour le magazine Elle, il vient de lancer trois modèles griffés Mandarina Duck, le fabricant debagages italien. D'autres marquessuivront.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.