Le marché français devrait ralentir en 2005

 |  | 126 mots
Le marché français des semi-conducteurs devrait marquer le pas cette année. Le syndicat des industries de tubes électroniques et semi-conducteurs (Sitelesc), qui dressait hier son bilan annuel, estime que le secteur ne générera pas plus des 3,14 milliards d'euros de chiffre d'affaires dégagés en 2004. A ce titre, la France, en décroissance depuis 2000, est moins bien lotie que le marché mondial, qui progresse depuis 2001. Jean Vaylet, le président du Sitelesc, a incriminé à ce titre les délocalisations. Néanmoins, en prenant en compte l'activité qui découle des projets conçus et développés en France (en croissance de 20 % par an) mais fabriqués et facturés à l'étranger, notamment en Asie, le marché français est majoré de 20 %.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :