À la recherche de la convergence

Howard Stringer, l'homme venu de la musique et du cinéma, n'en a presque pas dit un mot en présentant son plan de relance pour le groupe nippon dont il a pris la présidence en juin. Désormais, les salariés du groupe regardent vers New York, où le PDG de Sony doit reprendre la parole la semaine prochaine.Si le nouveau microprocesseur CELL, développé pour la future console de jeux de Sony, la PlayStation 3, doit jouer son rôle dans le plan de relance de groupe, cela "ne peut pas se faire sans le cinéma et la musique", remarque un cadre de Columbia, la filiale cinéma de Sony. "Stringer est passé sous la coupe des dirigeants japonais et n'a plus les mains libres pour avancer", remarque un autre cadre de l'électronique.Centralisation. En annonçant une organisation plus centralisée, Howard Stringer cherche sans doute à améliorer les relations et la communication entre les grandes filiales du groupe. Néanmoins, nombreux sont ceux qui attendaient qu'il tranche sur le sort des services financiers afin de dégager des marges de manoeuvre pour d'éventuelles acquisitions dans le monde des médias.En effet, Sony reste cruellement absent du marché de l'Internet tandis qu'un ensemble de chaînes de télévision pourrait faire sens avec Sony-BMG et Columbia Tristar. Et si Sony cherche le rebond dans cette convergence qui a tant fait défaut entre 2000 et 2002, les dirigeants des filiales de médias souhaiteraient que Howard Stringer tranche en leur faveur et en réduisant sa présence dans l'électronique.De son côté, Philippe Poels, le PDG de Sony France, est "rassuré". Le plan n'impliquerait pas, selon lui, de menaces sur les usines de Sony en France, à Dax et à Ribeauvillé en Alsace. Concernant l'électronique, le groupe, qui a l'intention de céder ou fermer ses usines travaillant pour les télévisions à tubes cathodiques, serait plutôt en retard sur ses grands concurrents - Thomson en tête qui, quant à lui, a achevé cette partie de son plan.Marion Rojinsky

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.