SFR double Orange dans l'UMTS

 |  | 576 mots
Avec la nouvelle année, c'est la guerre des chiffres qui repart entre les opérateurs mobiles. SFR a annoncé hier qu'il comptait 1,060 million de clients à la téléphonie mobile de troisième génération (3G) le 9 janvier et qu'il vise 2,5 millions de clients à la fin de l'année. Leader dans le GSM, Orange a, lui, indiqué la semaine dernière que 1,040 million de clients s'étaient abonnés à ses services de haut débit mobile (3G ou Edge)... au 31 décembre dernier. Et il a réitéré son ambition de détenir 2 millions de clients haut débit mobile. Objectif qui sera dépassé, prévient-il désormais. Paul Champsaur, président de l'Autorité de régulation des communications électroniques (Arcep), s'est réjoui hier de ce décollage qui "est très encourageant : il démontre l'existence d'une demande solvable pour les nouveaux services multimédia mobiles". Mais si chacun a abondamment subventionné les téléphones pendant les fêtes pour accélérer le décollage, les chiffres cachent deux stratégies différentes.Deux technologies. En termes de technologies, d'abord. Sous la pression de son actionnaire Vodafone, le deuxième opérateur mobile de France, crédité d'une part de marché de 35,8 %, a décidé de mettre le paquet sur la 3G, en se focalisant sur une seule technologie, l'UMTS.De son côté, Orange a misé sur deux technologies, l'UMTS et Edge, moins rapide mais moins onéreux et qui permet donc de couvrir plus vite une portion plus importante du territoire. Or, les abonnés haut débit mobile d'Orange regroupent les deux technologies. Comme les fabricants de mobiles estiment que la majorité des téléphones vendus par Orange sont Edge, la branche de France Télécom se retrouve donc en deuxième dans l'UMTS fin 2005. Et le plus probable est qu'il restera second fin 2006 si les objectifs sont atteints. Mais, relativise-t-on chez Orange, "on ne fait pas de segmentation Edge-UMTS chez nos clients". D'autant que le revenu moyen par abonné serait très proche dans les deux technologies.Autre différence, les stratégies marketing. SFR a d'abord mis en avant la visiophonie (avec 2 millions de communications contre 1,2 million à Orange en 2005) et, surtout, la musique. L'opérateur annonce ainsi que 340.000 chansons ont été téléchargées sur le seul mois de décembre sur son réseau 3G. Orange a lui suivi une stratégie agressive dans la télévision en offrant la télévision illimitée le week-end et en achetant des droits sportifs. Ce qui permet à la branche de France Télécom de revendiquer 4,5 millions de sessions vidéo en décembre contre 1,2 million pour SFR.G. C.Vodafone et Sony alliés dans la musique sur mobileLe premier opérateur britannique de téléphonie mobile, Vodafone, a annoncé hier le lancement, en collaboration avec Sony, d'un programme d'écoute de musique à la carte sur mobile 3G et sur PC. Le service, "Vodafone DJ Radio", sera disponible au cours des mois à venir dans 6 pays d'Europe, le Royaume-Uni, la France, l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne et le Portugal. Vodafone entend l'étendre à une vingtaine de pays l'an prochain. Le catalogue proposé comporte "des centaines de milliers de chansons, actuelles ou anciennes, des plus grosses maisons de disques du monde et de nombreux labels indépendants", indique l'opérateur. Chaque client pourra télécharger des chansons dans ce catalogue.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :