Au moins quatre offres fermes pour "France Soir"

 |  | 155 mots
Hier, Renaud Donnedieu de Vabres s'est vu remettre par les journalistes de France Soir l'édition du jour de sa naissance, le 13 mars 1954, tiré alors à plus de 1 million d'exemplaires. Aujourd'hui, le quotidien dont les ventes sont tombées à 58.500 exemplaires est en redressement judiciaire. Outre les trois offres de la semaine dernière, une quatrième a été déposée auprès des administrateurs judiciaires du journal qui en espéraient une cinquième hier soir. Cette offre émane de la société de droit luxembourgeois, ICM - Independent Consultancy and Marketing SA -, et est liée à un groupe agroalimentaire français. ICM compte investir 5,5 millions dans le projet et conserver entre 45 et 60 salariés sur 120 actuellement. Une offre était attendue du journaliste André Bercoff, toujours vice-président de Presse Alliance (la société éditrice de France Soir) et ancien directeur de la rédaction du titre, alliée à un groupe financier américain.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :