L'Europe juge Microsoft coupable

 |  | 275 mots
Le conflit qui oppose depuis plusieurs mois Microsoft et la Commission européenne au sujet de l'interopérabilité de Windows avec les produits concurrents a connu hier un tournant décisif. Les experts en concurrence des vingt-cinq pays de l'Union qui avaient été réunis pour consultation ont en effet suivi les conclusions de la commissaire européenne à la Concurrence, Neelie Kroes, et jugé que l'éditeur n'avait pas fourni suffisamment d'informations à ses concurrents. Le géant des logiciels risque donc une amende journalière de 2 millions d'euros à compter du 15 décembre 2005. Les experts se retrouveront de nouveau le 10 juillet pour statuer sur le montant de l'amende. Condamné en mars 2004 pour abus de position dominante, Microsoft a déjà dû payer une amende record de 497 millions d'euros. Il s'est vu également contraint de commercialiser son logiciel multimédia - Media Player - indépendamment du système d'exploitation Windows. En revanche, il s'est toujours fortement opposé à la Commission sur l'interopérabilité, prétextant les risques que cela pourrait entraîner sur sa propriété intellectuelle.Informations insuffisantes. À l'automne dernier, un règlement entre les deux parties semblait pourtant être en bonne voie, Microsoft acceptant de fournir à Bruxelles plus de 12.000 pages d'informations techniques. Mais l'expert de la Commission soutenu par les concurrents de Microsoft, parmi lesquels beaucoup de membres de la communauté des logiciels libres, a jugé ces informations insuffisantes." La Commisson traite Microsoft comme un criminel ", s'est insurgé un ancien avocat de Microsoft tandis que le conseil juridique de la société, Horacio Gutierrez, a envoyé un e-mail à tous les collaborateurs pour leur dire que " l'amende était injustifiée et pas du tout nécessaire ".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :