La CGT dénonce les départs chez HP France

 |  | 158 mots
La CGT de HP France (groupe Hewlett-Packard) a dénoncé hier le " grand gâchis " du plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) mis en place par la direction. Outre la " destruction d'un millier " de postes, les conditions avantageuses offertes par ce programme auraient conduit selon le syndicat à " près de 350 départs volontaires de plus que prévu ". La direction de la filiale française du constructeur informatique américain indique dans un communiqué que " le nombre de candidats volontaires au départ est conforme aux attentes ". Les représentants de la CFTC prennent acte de cet " excédent de volontaires ", en précisant que les embauches pour les remplacer n'étaient garanties que partiellement sur le site de Grenoble. En 2005, le groupe Hewlett-Packard avait annoncé la suppression de 5.969 emplois en Europe, dont 1.240 en France. Devant le tollé politico-syndical soulevé, HP France avait revu sa copie, indiquant sauvegarder environ 300 emplois et ramener le nombre de suppressions de postes à 857.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :