France Antilles saisit la justice contre L'Est Républicain

 |  | 224 mots
Le groupe de presse France Antilles a introduit début juillet un recours en annulation devant le Conseil d'État assorti d'un référé suspensif contre l'opération récemment conclue par L'Est Républicain, révèle La Correspondance de la presse. Le groupe contrôlé par la famille Hersant, qui détient 28 % de L'Est Républicain, dénonce le rachat par ce dernier du pôle Rhône-Alpes de la Socpresse. L'Est Républicain (51 %) et le Crédit Mutuel (49 %) ont acquis pour 215 millions d'euros, en février dernier, Le Progrès, Le Dauphiné libéré, Le Bien public et Le Journal de Saône-et-Loire, avant de recevoir le feu vert de Bercy fin mai. France Antilles dénonce le fait que les autorités de la Concurrence n'aient pas analysé le rôle du Crédit Mutuel dans cette opération. La banque détenant par ailleurs L'Alsace, France Antilles " s'étonne que les autorités de la Concurrence ont considéré que le Crédit Mutuel n'avait pas de contrôle conjoint dans la future entité alors que la banque finance intégralement l'opération ". La fusion de L'Est Républicain et du pôle Rhône-Alpes de la Socpresse donne naissance au premier groupe de presse quotidienne régionale. L'audience de référé est prévue le 24 juillet.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :