First Calgary se passera de Repsol en Algérie

 |   |  147  mots
First Calgary renonce finalement à trouver un partenaire pour ses activités en Algérie. Le groupe pétrolier canadien a mis fin à ses négociations exclusives avec l'espagnol Repsol YPF en vue d'un rapprochement de leurs activités en Algérie, a-t-il annoncé jeudi. First Calgary "a décidé qu'il était dans l'intérêt de ses actionnaires d'explorer et d'exploiter lui-même ses actifs en Algérie", avec comme objectif d'au moins doubler ses réserves dans ce pays dans les dix-huit prochains mois. Pour financer ce développement autonome, First Calgary va émettre pour environ 80 millions de dollars américains (66 millions d'euros) d'actions, avec une option de surallocation allant jusqu'à 30 millions de dollars supplémentaires. Le groupe avait prévenu vendredi dernier que les négociations, annoncées fin mai, continuaient, sans qu'"aucune assurance" ne puisse être donnée sur leur éventuel succès.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :