Le port veut expérimenter pour retrouver un souffle

 |   |  243  mots
Encore Zeebrugge ! " Sur les quais du port de Dunkerque, impossible d'évoquer le nom du port belge voisin (distant de moins de 70 km) sans faire grise mine. En octobre, les Belges ont réussi à ouvrir la première autoroute de la mer les reliant au port basque de Bilbao. Ils ont monté leur projet en six mois, avec la compagnie néerlandaise Transfennica . À Dunkerque, les discussions se poursuivent encore entre le Port autonome et la compagnie danoise Norfolkline... Côté conteneur, la comparaison est sévère. Le port flamand a traité en 2006 un volume de 1.640.000 de " boîtes ", alors que Dunkerque atteignait les 206.000 (+ 1 %).REFORME" Pour 2007, nos résultats sonten faible progression ", prévient Jean-Claude Terrier, directeur général du port de Dunkerque. De 56,65 millions de tonnes en 2006, le trafic est passé à 57,11 millions. Mais le conteneur est en baisse (4 %) du fait de la chute du trafic de bananes, après le passage du cyclone Dean dans les Antilles. " Nous avons fait la réforme portuaire depuis quinze ans, il n'y a plus un seul jour de grève sur le port, nous avons ouvert la gestion de nos quais au privé, mais il faut aller plus loin encore, lance, excédé, Michel Delebarre, député-maire. Le statut de port autonome n'est plus adapté. Pour avoir les mêmes atouts que nos voisins belges, il faut nous permettre d'expérimenter, et cela dès maintenant. Nous avons asse z perdu de temps ! "

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :