Un isolement à briser à tout prix

 |   |  262  mots
Suite de notre tour de France des métropoles régionales avec Dunkerque. Située juste à la pointe nord de l'Hexagone, cette agglomération de 200.000 habitants tente de briser l'isolement qui menace son avenir. Oubliée de Paris, délaissée par Lille - sa capitale régionale pourtant - qui ne la considère pas comme son port maritime naturel (lui préférant les ports belges ou néerlandais), Dunkerque cherche à construire depuis deux ans une aire métropolitaine (Côte d'Opale), allant de la baie de Somme à la Flandre occidentale belge, englobant Saint-Omer. Mais l'édifice est complexe et sa construction lente. Ce qui n'empêche pas les Dunquerkois d'y travailler avec opiniâtreté. Et de rêver, au-delà, à une Europe des régions qui leur permettrait de créer un " Channel District ", agrégeant le Kent anglais à la côte franco-belge. Un district européen de deux à trois millions de personnes...Une utopie portée par le député-maire de Dunkerque, Michel Delebarre ? Peut-être pas. Car non seulement ce leader a su créer un consensus sur cette idée au long cours, mais il a su profiter des JO organisés à Londres en 2012 pour faire avancer l'idée.Le Channel District Sport invite les équipes internationales à s'entraîner et à résider dans le nord de la France et sur la côte belge. Soixante-dix délégations ont déjà confirmé leur venue ! Une façon astucieuse d'apprendre à travaillerdes deux côtés de la Manche,en mêlant sport, tourisme, développement économiqueet infrastructures.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :