Une démarche exemplaire

 |   |  252  mots
Suite du tour de France des grandes et petites métropoles régionales avec Nancy. Une des rares communautés urbaines de l'Hexagone (260.000 habitants) à s'être lancée (en 2003) dans une démarche prospective, baptisée Nancy 2020, pour anticiper les évolutions futures et dégager les grands enjeux pour l'agglomération. Animée par les dynamiques dirigeants de l'Aduan (Agence de développement et d'urbanisme de l'aire urbaine nancéienne), cette opération a mobilisé pendant plusieurs années plus de 1.500 personnes (politiques, société civile, universités, entreprises, experts, structures publiques, associations, etc.)au travers d'une multitudede conférences-débats. Pour aboutir à une " vision partagée " sur ce qu'il est souhaitable et possible de faire. Des exemples ? Dans un contexte national de déclin démographique, le Grand Nancy devra être " capable d'attirer, plus que les autres agglomérations, des populations nouvelles, surtout des jeuneset des actifs ". Il va donc falloir que Nancy " donne envie ". De venir et de rester. Et pour cela les politiques à mettre en place passent, bien sûr par le cadrede vie, les équipements culturels ou de loisirs, etc., mais aussipar un renforcement de son pôle universitaire (le cinquième de France, avec 45.000 étudiants), véritable réservoir pour les futurs cadres des entreprises. Du classique ? Sans doute.Mais, outre la réflexion sur l'avenir, l'intérêt de la démarche c'est d'avoir su alerter les citoyens et fait émerger des consensus. Ça fait gagner beaucoup de temps et permet de travailler dans la continuité.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :