La pédagogie économique dont notre pays a besoin

 |   |  426  mots
On le dit souvent, les Français n'aiment pas plus l'économie de marché que l'entreprise, sans doute pour de multiples raisons, culturelles, historiques, philosophiques. L'actualité montre par ailleurs que l'enseignement de l'économie tel qu'il a été pratiqué peut faire l'objet de critiques justifiées tant dans le secondaire qu'à l'université.De sérieuses remises en cause se font jour, il était temps. Mais la première explication de ce désamour tient à la méconnaissance, pour ne pas dire l'ignorance, de cette science de l'économie. On sait que ce déficit est source de redoutable blocage et d'une résistance assez exceptionnelle des Français pour le changement, plusieurs sondages ont d'ailleurs montré que, de tous les pays d'Europe, la France était celui qui rejetait le plus l'économie de marché et les entreprises.La pédagogie économique est donc devenue un enjeu majeur pour que notre pays puisse enfin intégrer le monde réel. Cet ouvrage y participe et s'inscrit dans la même lignée des actions entreprises par nombre de responsables de l'État (Codice), des économistes, cercle des économistes, cercle Turgot, prix Turgot d'économie financière, etc. Cette parution, sous la plume d'un trio prestigieux de professeurs d'économie à Paris VIII, dont le très médiatique Olivier Pastré, rappelle que l'entreprise est au coeur de la création de valeur et de l'emploi.Certes, les entreprises comme les hommes dont elles sont la création ne sont ni parfaites ni aussi vertueuses qu'on pourrait l'espérer dans un monde idéal. Le monde réel est autre. Il faut donc comprendre le modèle, s'en tenir à la réalité et écarter les excès paroxystiques qui peuvent émailler l'actualité : hier les scandales d'Enron, la perte de contrôle dans l'évaluation des télécoms ou bien encore les erreurs gigantesques dont hélas l'épisode de la Société Générale est l'illustration.GOUVERNANCE ET DIRIGEANCECe n'est qu'après une analyse critique à laquelle nous invitent les auteurs qu'il est possible de proposer des réformes qui permettront d'améliorer la gouvernance et sans doute aussi la dirigeance des entreprises et, par voie de conséquence, la situation des parties prenantes. Aussi cet ouvrage apporte une contribution remarquable à une meilleure compréhension de l'économie de l'entreprise, de son fonctionnement, de ses grandeurs, de ses misères et des enjeux qu'elle représente. Clair, pratique et destiné à un large public."Économie de l'entreprise" , Olivier Pastré, Lucile Chérubin Gavelle, Fernando Acosta, Éditions Economica, 240 pages, 19 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :