B.a.-ba de la reprise d'entreprise

 |   |  192  mots
À ceux qui rêvent de reprendre les rênes d'une entreprise - 40.000 à 100.000 seraient à reprendre dans les prochaines années -, ce livre peut vous aider à déjouer les pièges, grâce à de nombreuses études de cas. Comment savoir si votre cible est viable ? Quel est le bon profil du repreneur ? Faut-il se faire aider par un coach ? Tout est passé au crible, des relations avec son banquier et les intermédiaires à l'organisation de son patrimoine, en passant par les bons modèles d'évaluation. Entrepreneur en herbe ou confirmé, ce manuel du repreneur va vous apporter un éclairage concret, de la part d'un expert, ancien consultant devenu repreneur lui-même, à 46 ans, dans une entreprise de traitement de courrier. Il analyse aussi les retards français, notamment la nécessité de muscler l'investissement privé. " Il y a en France 5.000 "business angels", qui investissent chacun 5.000 à 10.000 euros, contre 80.000 en Angleterre ou 500.000 aux États-Unis, pour des tickets moyens individuels plus élevés. " Il insiste aussi sur la formation des repreneurs, assurée par les chambres de commerce et d'industrie notamment." Reprise d'entreprise, comment déjouer les pièges d'un marché miné" . Pearson, Village mondial, 21 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :