Serge Weinberg quitte PPR

 |   |  468  mots
Serge Weinberg a décidé de tourner la page PPR. Le président du directoire du groupe de distribution et de luxe quittera le 21 mars prochain le poste qu'il occupait depuis juillet 1995, a confirmé hier soir PPR, après l'information révélée par le Figaro dans son édition électronique. Serge Weinberg sera remplacé par François-Henri Pinault, quarante-deux ans, président du holding Artémis et fils du fondateur du groupe.Mission de recentrage. La décision a été entérinée hier lors d'un conseil de surveillance convoqué en urgence. Il sera par ailleurs proposé à la prochaine assemblée générale de revenir à un statut de société à conseil d'administration. Serge Weinberg y conservera ses fonctions d'administrateur de Gucci Group et de la Fnac et deviendra membre du conseil d'administration d'Artémis, principal actionnaire de PPR. "François-Henri Pinault prend la présidence du groupe pour poursuivre le développement du nouveau PPR et consolider son succès dans le luxe", souligne PPR dans un communiqué.Serge Weinberg assure à La Tribune qu'il quitte le navire "avec le sentiment du devoir accompli" après avoir piloté sa transformation en un empire du luxe et de la distribution grand public (Fnac, Conforama, Printemps, Redcats). La finalisation du rachat de Gucci Group a été opérée en mai 2004. La sortie de PPR de la distribution professionnelle devrait être complètement bouclée en mars, avec la vente de Rexel, le leader mondial de la distribution de matériel électrique, après qu'un accord a été conclu en décembre avec un consortium d'investisseurs. Et le désengagement complet des activités de services financiers (Finaref) a été parachevé mardi.S'il a réussi à mener à bien la mission de recentrage que François Pinault et François-Henri Pinault lui avaient confiée, sans pour autant restaurer complètement la santé financière du groupe, il n'est un secret pour personne que Serge Weinberg n'adhérait que très moyennement à cette nouvelle stratégie de déploiement sur le luxe, qui d'ailleurs n'a pas encore fait ses preuves. Et qu'il n'était pas parvenu à une même qualité de relation et de confiance avec le fils Pinault qu'avec le père. Aussi, les rumeurs de départ le concernant alimentaient la chronique depuis quelque temps déjà. "Nous en discutions avec François-Henri Pinault depuis un an", reconnaît d'ailleurs Serge Weinberg.Autre départ. Le départ du président du directoire se fait visiblement en accord avec la famille Pinault : Serge Weinberg souhaite "poursuivre une aventure entrepreneuriale", et surtout "être son propre patron" en se consacrant à la création d'un fonds d'investissement, dans lequel Artémis prendra une participation. A noter également le départ selon nos informations du patron de Conforama, Per Kaufmann.I. S.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :