Icade a amélioré sa rentabilité en 2004

 |   |  340  mots
Etienne Bertier, PDG d'Icade, estime que l'entreprise suit bien la trajectoire qu'il lui avait fixée en septembre dernier. De fait, la filiale immobilière de la Caisse des dépôts affiche pour 2004 un chiffre d'affaires de 1,04 milliard d'euros soit une hausse de 5 % (à périmètre comparable). Le résultat net s'est amélioré de 15 % à 60 millions d'euros et la marge d'exploitation opérationnelle est passée de 7,2 % à 7,5 %.Pour Etienne Bertier, le modèle de développement d'Icade, qui est présent sur tous les métiers de l'immobilier - marchés du logement, du tertiaire (bureaux et commerces), des partenariats publics et de la santé - est équilibré. Mais il n'avait pas caché en prenant les rênes de l'entreprise début 2004 qu'il entendait améliorer sa rentabilité - il a d'ailleurs réorganisé sa direction du groupe avec cet objectif.Dans l'immédiat, comme beaucoup de ses concurrents grands et petits, Icade a plus marqué de points sur le marché du logement, porté par une forte demande, que sur celui des bureaux qui fait toujours assez pâle figure du moins en ce qui concerne le lancement de nouveaux programmes. L'activité de promotion de logements a, en effet, crû de 26 % à 370 millions d'euros de chiffre d'affaires et elle s'est développée par le rachat de deux promoteurs régionaux (Coprim Régions et Promo Midi) qui vont compléter Capri, opérateur national. La branche bureaux, plus petite, a vu son activité décliner de 38 % à 65 millions d'euros. En revanche dans la même branche, la foncière EMPG a connu une excellente année avec une augmentation de 19 % des revenus locatifs. L'opération la plus marquante de l'année a été l'acquisition auprès de la CDC de plus de 76 % de la Foncière des Pimonts, foncière cotée et spécialisée dans l'immobilier haut de gamme.Quant aux orientations stratégiques Etienne Bertier veut qu'Icade "s'engage plus que jamais dans la mixité sociale" et se renforce dans les foncières de bureaux. Michèle Cohen-Chabaud

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :