Huit magasins Fauchon cédés à Lenôtre

 |   |  334  mots
Alors que la vente à Lenôtre de huit magasins Fauchon et d'un laboratoire de préparation culinaire basé à Fresnes doit être signée ce soir, les 244 salariés du traiteur Fauchon qui vont être transférés demeurent inquiets pour leur avenir. "Pendant la rénovation des magasins, qu'allons-nous devenir ?" s'interroge Olivier Roubi, le secrétaire (FO) du comité d'entreprise de Fauchon, qui espère obtenir ce matin les réponses à ses questions lors d'un ultime comité d'entreprise extraordinaire qui a lieu au siège de Fauchon. Au cours de ce CCE, les syndicats devraient également avoir accès aux informations définitives concernant la cession.Convention. Du côté de Lenôtre, qui a d'ores et déjà indiqué qu'il reprenait tous les salariés, on cherche à rassurer. "Pendant la durée des travaux qui vont se dérouler tout l'été, les salariés seront en formation ou en vacances", explique-t-on chez Lenôtre. Une grande convention va d'ailleurs être organisée demain pour détailler le planning aux nouveaux venus, qui regrettent cependant de ne pas avoir eu davantage de contacts avec l'acheteur auparavant afin de pouvoir s'organiser.Autre source d'inquiétude pour les salariés : le devenir des magasins Fauchon situés à proximité de magasins Lenôtre. Trois établissements (Boulogne, Neuilly-sur-Seine et celui dans l'Ouest parisien) sont dans cette situation. "Lenôtre garantit l'ouverture de ces magasins jusqu'en janvier prochain mais après, que va-t-il se passer ?" se demande Olivier Roubi. La filiale d'Accor conteste cette échéance tout en rappelant que, comme pour chaque point de vente, des réflexions stratégiques ont lieu en permanence. Mais "nous nous sommes engagés à reprendre ces boutiques et à les faire fonctionner", indique-t-on chez Lenôtre.Cette cession sonne en tout cas la fin du développement pour le traiteur Fauchon, qui ne possédera désormais que ses boutiques historiques situées place de la Madeleine à Paris et ses points de vente en France et à l'étranger.Héloïse Dio

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :