Air France-KLM relève ses estimations de synergies

 |   |  359  mots
Les synergies issues de la fusion entre Air France et KLM s'avèrent largement supérieures à celles prévues initialement. Lundi, à l'occasion d'une rencontre avec des analystes, la direction du groupe a une nouvelle fois révisé à la hausse ses estimations de synergies, après l'avoir déjà fait en novembre 2004. Une décision qui explique en partie le relèvement des prévisions de résultat d'exploitation pour cette année, annoncé début septembre.Harmonisation informatique. Après avoir réalisé 115 millions d'euros de synergies sur l'exercice 2004-2005, clos fin mars - contre 65 millions prévus initialement - Air France-KLM table désormais pour l'année en cours sur 180 millions d'euros de synergies additionnelles, portant le total à 295 millions. Soit une progression de 9 % par rapport à l'objectif de l'an dernier et de 119 % comparé aux hypothèses les plus élevées avancées au début de la fusion. Au final, la direction du groupe prévoit 610 millions d'euros de synergies à l'issue de l'exercice 2008-2009, en progression de 5 % par rapport aux dernières estimations (580 millions) et de 22 % sur les objectifs les plus élevés fixés en mai 2004. Des hausses moins importantes en fin de période qu'en début, qui traduisent, selon un analyste, "une accélération des synergies sur le début de la période".Alors que, aujourd'hui, les synergies de recettes l'emportent sur les synergies de coûts (45 % du total contre 23 %, le reste étant le fruit de la combinaison des deux réseaux), la direction prévoit un schéma inverse dans trois ans. À cette échéance, les synergies de coûts représenteront en effet 45 % du total, soit 274,5 millions d'euros, contre 34 % concernant celles liées aux recettes. Indépendantes des plans d'économies en cours en interne chez Air France et KLM, les synergies de coûts proviennent notamment, à l'étranger, de la mise en commun des installations aéroportuaires, de la renégociation de divers contrats ou de la rationalisation des forces commerciales, lorsque l'une des deux compagnies utilise des sous-traitants. Mais le coup d'accélérateur proviendra de l'harmonisation totale des systèmes informatiques qui devrait être achevée en 2007.Fabrice Gliszczynsk

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :