Plombé par les États-Unis, Deceuninck déçoit

 |   |  153  mots
Nouvelle déception pour le second fabricant de fenêtres en PVC d'Europe. Les ventes du dernier trimestre de 2007 ont reculé de 3,6 % à 157,8 millions d'euros. Un chiffre bien inférieur aux attentes des spécialistes en raison du ralentissement du marché américain de l'immobilier et de ventes décevantes en Allemagne. Sur l'ensemble de l'année, le chiffre d'affaires recule de 1 % à 656,2 millions d'euros, alors que l'entreprise tablait sur une hausse de 5 %. Hors États-Unis, les ventes annuelles auraient cependant progressé de 5,8 %. L'activité américaine a reculé de 33 % au quatrième trimestre. On comprend mieux pourquoi les bonnes performances des pays émergents comme la Turquie (+ 17 %) ou la Russie (+ 40 %) n'ont pas été suffisantes pour compenser ce manque à gagner.Deceuninck n'en finit donc pas de décevoir les marchés et même si les objectifs de rentabilité sont maintenus, certains, comme Fortis, estiment qu'un tel objectif n'est plus " réaliste ". L'action a cédé hier 4,14 % à 13,9 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :